Renaissance hispanique

Renaissance hispanique

Voici une histoire d’une petite fille espagnol avec la Kentaja, symbole de la renaissance hispanique ?

La Kentaja avait compté beaucoup de soutien en Espagne, mais une trahison, un peu de naïveté, des oreilles qui écoutent la petite musique qui abiment, qui salit. La bouche relaye sans passer par l’esprit critique et en quelques mois tout le réseau d’amis de la Kentaja d’Espagne s’est évaporé. Même les plus fervents disparaissent. On croyait la Kentaja disparue de l’Espagne. Le père Julio, à la dernière assemblée générale a subi une attaque en règle du principal accusateur, apparemment fatidique.

A 500 kilomètres de là, quelques mois auparavant, deux jeunes sœurs de 12 et 13 ans avaient demandées à recevoir le baptême. Comme il se doit, la fête sera à la hauteur de l’évènement. Dans cette famille assez aisée, il y aura beaucoup de monde, de la danse, une bonne table …et de beaux et nombreux cadeaux.

C’est alors que l’ainée dit à sa mère : « maman, j’en ai parlé à ma sœur, nous ne voulons rien pour nous, mais nous souhaitons récolter la valeur des cadeaux en argent pour la donner à un orphelinat africain. »

Après la surprise de la demande, la maman se laisse interpeller et accède à la demande de ses filles. Mais comment trouver un orphelinat Africain ? Elle demande alors au prêtre qui a baptisé ses filles. Cet homme n’en connaît pas mais ne rompt pas le fil. Il va en parler un ami prêtre. Effectivement, cet ami a entendu parler d’un prêtre qui soutient un orphelinat. Il se renseigne à son tour parmi ses amis et fini par retrouver la trace du père Julio et de la Kentaja.

La somme récoltée sera importante (plusieurs milliers d’euros) et la maman fera le trajet en voiture pour la remettre en main propre du père Julio. La Kentaja Espagne allait alors connaître une renaissance. Un nouveau bureau, de nouveaux donateurs, une nouvelle dynamique.

Clairement, le renouveau est parti de ce cœur de jeune fille. A l’image de Jeanne, illettrée qui va relever la France, cette jeune par l’écoute de son cœur a relevé la Kentaja Espagne.

 

Quelle leçon ! Avant d’entreprendre, de remuer ciel et terre, la seule vraie urgence est d’écouter son cœur, d’écouter ce qu’on a nous dire des petites filles…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.