Témoignage de Michel AYMELE

Nous vous présentons aujourd’hui, Michel Aymele, Kentajiste de l’ombre, mais très actif et présent auprès des enfants. Bienfaiteur de l'ombre

Mes chers parrains et marraines bonsoir,

Permettez-moi tout d’abord de vous passer mes salutations les plus chaleureuses tout en vous disant MERCI ! pour tous les bienfaits que vous nous apportez particulièrement aux enfants de la KENTAJA depuis vingt années déjà. Seul Dieu pourra vous récompenser. Je vous remercie pour votre déplacement, pour cette communion de cœur que nous avions partagé durant notre séjour à Nkongsamba en août dernier lors du Jubilé de la KENTAJA.

«  un père n’est pas toujours celui qui nous a donné naissance mais
il est également celui qui nous aide à réussir dans notre vie»

Vous nous aviez prouvé que nous ne sommes pas seulement les enfants dont vous aviez pris la charge mais vous nous aviez prouvé que nous sommes comme vos propres enfants pour cela je vous dis encore MERCI !!! continuez ainsi car nous avons vraiment besoin de votre coup de main. Le jubilé s’était passé dans de très bonnes conditions, nous avons eu à échanger avec tous les parrains marraines qui étaient avec nous au Cameroun. On prenait chaque soir des repas en famille, des photos, des jeux…… Chaque enfant était content de voir ceux qui peinent jours et nuits pour nous soutenir dans tous les domaines, ici encore je vous dis une fois de plus MERCI !!! car «  un père n’est pas toujours celui qui nous a donné naissance mais il est également celui qui nous aide à réussir dans notre vie» .
Que certains de nos parrains ou marraines ne se disent pas pourquoi ils n’étaient pas au Jubilé, non ! Nous étions tous ensemble déjà nous avions regardé des vidéos que vous aviez enregistré et j’ai été encore très content de voir mon parrain, marraine (famille Frémondière qui sont mes parents) et leurs enfants à travers la vidéo, je leur dis merci pour les salutations tout en leur transmettant les miennes. Je ne veux pas dire que vous aussi n’êtes pas mes parents non !Nous ne formons qu’une seule et unique famille. L’amour que vous avez pour nous est immense mais l’amour que j’ai pour vous est plus que la mer. Je ne sais vraiment comment vous faire vivre en direct pour ceux et celles parmi vous qui n’étiez présent au jubilé comment c’était merveilleux .

Michel à droite, tenant un petit dans ses bras
Michel à droite, tenant un petit dans ses bras

Vous êtes des hommes et des femmes de cœur, je vous dis un très grand merci pour cet amour que vous portez depuis longtemps pour nous. Je suis arrivé à la KENTAJA en septembre 2005 c’est là que j’ai eu tous mes diplômes d’études secondaires je veux dire le BEPC, PROBATOIRE et BAC C ; comment ne pas dire merci étant donné qu’aujourd’hui je suis au niveau trois je veux dire que cette année je ferai la licence en sociologie. Sans vous je ne serai pas à ce niveau et je vous prie de pouvoir nous soutenir comme vous le faites déjà car c’est en ce moment que nous chercherons à nous insérer dans le marché du travail et venir aussi à notre tour au soutien financier et moral de nos cadets et de tous les autres enfants qui souffrent de par le monde tel est mon objectif être un jour bienfaiteur comme vous .

« …tel est mon objectif être un jour bienfaiteur comme vous . »

KENTAJA m’a permis de vivre en société, elle m’a donné une éducation, aussi j’ai fait la connaissance de plusieurs amis et c’est merveilleux la kentaja, des bibliothèques pour des recherches personnelles, des répétiteurs pour nous appuyer dans nos études, un cadre agréable pour la lecture, le divertissement et autres merci encore pour tous ces bienfaits. Père Michel nous encadre comme une poule encadre ses poussins il ne voudrait pas voir un produit de la kentaja s’égarer. Je prie pour le papa de Mr Girard Pascal qui est souffrant nous l’avons vu à travers la vidéo projetée et aussi pour tous ces bienfaiteurs de troisième âge qui ne cessent de nous apporter leur soutiens , que la Sainte Vierge Marie vous donne la guérison. Je prie jour et nuit que le seigneur vous donne, santé, paix, amour, moyens financier de pouvoir continuer cette mission de cœur.

« …aujourd’hui je suis presque au bout [du pont] mais si vous me lâcher ou si vous nous lâché on va tomber dans l’eau donc nous avons besoin de vous… »      

 Nous comptons beaucoup sur vous car la vie est comme une traversée du pont , et quand un enfant traverse le pont, un parent ou plusieurs lui tiennent la main moi aujourd’hui je suis presque au bout mais si vous me lâcher ou si vous nous lâché on va tomber dans l’eau donc nous avons besoin de vous pour pouvoir dans les jours à venir intégrer la société en ayant un emploi pouvant nous permettre de venir en aide de nos frères cadets et surtout pour permettre au centre Kentaja d’être toujours debout. Je vous dis un grand MERCIà la place de tous les enfants pour vos bienfaits de diverses natures que Dieu vous comble de ses bénédictions portez-vous bien et ensemble, construisons un monde nouveau.                                                                                                      Nous ferons tout notre possible pour vous satisfaire afin que vous puissiez voir, comprendre et constater que vos contributions sont bien gérées.

MERCI, MERCI, MERCI…………………… Chers parents les mots me manquent mais les plus petits mots expriment l’état d’âme d’une personne……………MERCI encore et portez-vous bien ……………………….. « Tout enfant qui vient dans ce monde est porteur d’un projet de Dieu, accompagnez nous afin que chacun puisse faire fleurir ses différents projets qui brulent dans les cœur ,peu importe les domaines » .                                                                                                                                                                                                                De la part de AYMELE DJABA MICHEL depuis Yaoundé au Cameroun e –mail jeandonkeng @yahoo.fr/djaba.michel@yahoo.fr /023770602462

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.