Fécondité de la nature

Nature au CaleriybLa nature, la création est belle, elle est bonne et généreuse, source de vie, de ressourcement, de nourriture du corps et du cœur !
Faites-en l’expérience ! Même avec un petit bout de balcon, mettez des plantes partout où vous pouvez ! Une poule, un chat, un poisson…
D’abord, la nature se laisse observer et contempler, puis peu à peu, nous rentrons dans une compréhension, et sans s’en rendre compte, j’en prends soin ! et, je découvre ma créativité et ma fécondité. Quel bonheur !
La découverte que je peux participer à la vie de la nature est une découverte d’enfant auquel beaucoup ont de moins en moins accès !
Faire ainsi permet d’obtenir le meilleur de la nature sans l’épuiser et au contraire, les fruits augmentent et il y en a pour tous encore et encore !
C’est de cela que notre modernité a détourné peu à peu nos agriculteurs, cela les a dépossédés du plus précieux pour considérer la nature comme un bien à consommer puis à jeter ! La surconsommation réclame toujours plus et toujours moins cher, donc à retirer toute richesse à la nature et aux hommes!
Recommençons par retrouver notre âme d’enfant, redonnons de la dignité aux agriculteurs en les respectant pour leur sagesse et leur connaissance de la nature, achetons leur récolte à un prix qui redonne la vraie valeur de la nature et des agriculteurs. J’y crois, respecter est source d’une grande richesse humaine.
Cette mortelle dépossession est arrivée au Cameroun et les campagnes se vident de la vie : l’écosystème est ravagé par les traitements phytosanitaires lourds et les jeunes fuient vers la concentration des mégapoles inhumaines.
KENTAJA s’engage résolument dans le sens de la vie et de la création : respecter, aimer et participer à la création, s’est profondément respecter l’homme et son travail.
Cette ferme école sera riche et féconde, elle accueillera les jeunes et commencera par leur faire découvrir la beauté, la richesse de la nature, puis peu à peu et en suivant leur propre talent, ils offriront le meilleur d’eux-mêmes et découvriront leur fécondité ! Des légumes sortiront des champs, de la bonne viande sera offerte aux enfants et vendue sur les marchés. Ces jeunes découvriront le bonheur de se donner et ne calculeront pas leur peine.
Des paroles sans les actes ne seraient rien, je m’y mets à mon petit niveau et sans prétention : les principes sont : observer, expérimenter, coopérer, partager.
Je vous demande chers amis, de soutenir de tout votre cœur la voie vers laquelle se sont engagée nos amis, cela demande d’aller à contre-courant, à braver des coutumes et pratiques, à braver des oppositions du monde des affaires. Alors, ils ont besoin de nous, sans calcul. Je pense à père Michel, Adonis, Moussa, Cyril, Dario, Serge, tous les jeunes qui travaillent aux champs, je pense aux Kentajistes qui viennent de se structurer en association avec pour présidence Michel Aymélé. Ces Kentajistes s’engagent avec la vigueur de leur jeunesse.

Michel, président des kentajistes
Michel, président des kentajistes

Nous sommes à un moment critique de la Kentaja et elle a besoin du poids de tous pour basculer définitivement vers cette voie de la participation à la Création.

Jubilé Kentaja
Père Michel dans la nature, un lien vital

Un commentaire Ajoutez le votre

  1. La nature nous offre ce qu’il y’a de meilleur pour améliorer notre quotidien, mais nous, non seulement nous l’ignorons, mais aussi nous accélérons son vieillissement, et donc notre perte…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.